Décembre 2010 à janvier 2011, la révolution de jasmin ou de la dignité, révolution non violente, aboutit au départ du Président de la République Tunisienne, Zine-Elabidine Ben Ali. Un an plus tard, en avril 2012, les villas de la famille Ben Ali ont été investies...

© 2021 Alain THIREL-DAILLY